Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mars 2010 7 07 /03 /mars /2010 09:23
Louis-Adrien Le Paige est loin d'être favorable à  la tolérance civile des protestants , même s'il admet dans le Concilateur redressé, (1754), réponse au Conciliateur ( vraisemblablement de Turgot), qu'il convient de rétablir "les effets civils qu'ils demandent". Dans le même traité, il refuse catégoriquement le libre exercice de la RPR, programme qu'il qualifie de "tolérantisme outré".

Il suffit de lire son commentaire de la censure du Bélisaire de Marmontel par la Faculté de théologie, revue et corrigée par le gouvernement, pour se rendre compte qu'il justifie, en dernière analyse, (même s'il réprouve la contrainte des consciences par la religion), les violences qui ont suivi la Révocation de l'Edit de Nantes, en défenseur conséquent de la souveraineté absolue du monarque.

NNEE 1768 p. 71
http://www.scribd.com/doc/27955719/NNEE1768p-71
NNEE 1768 p. 72 et 73
http://www.scribd.com/doc/27956658



Et n'oublions pas les Constitutions du monastère de Port-Royal du Saint-Sacrement :

"Dieu, qui par un conseil secret de sagesse éternelle conduit les âmes qui le servent sans leur montrer les fins où il tend, a fait naître en quelques-unes, il y a plusieurs années, le désir de le voir honorer dans l'Eglise par un ordre de religion portant le titre du Saint-Sacrement, et particulièrement destiné à la vénération de cet auguste mystère.
La rencontre heureuse arrivée en même temps de la ruine du parti hérétique en France, qui avait entrepris d'effacer la mémoire d'une si glorieuse merveille de la puissance divine, a fait voir la cause principale de cette institution, qui était auparavant inconnue, qui est d'être un mémorial de la victoire qu'il a plu à Dieu de donner à son Eglise, et tout ensemble une perpétuelle action de grâces de ce bienfait."
Constitutions du monastère de Port-Royal du Saint-Sacrement, 1665, chapitre I, De la vénération du Saint-Sacrement.


Partager cet article

Repost 0
Published by Catherine Maire
commenter cet article

commentaires