Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 octobre 2008 2 28 /10 /octobre /2008 23:07
Coq (symbole), coq gaulois
liste des monuments aux morts surmontés d'un coq:http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_monuments_aux_morts_fran%C3%A7ais_surmont%C3%A9s_d%27un_coq
    Dans la symbolique occidentale le coq est associé à la vigueur, au courage, à la vaillance, à la fierté et à la prétention.
    Le terme de coq a donné son nom à cocktail, mélange de boissons de diverses couleurs.
    Le coq gaulois est le symbole national de la France. Ceci est dû à un habile jeu de mot, car coq se disait « gallus », en latin et la Gaule se disait « Gallia ». C'est à la Renaissance que le gallinacé, symbole religieux d'espoir et de foi au Moyen-Âge, est associé à l'idée de nation ; les effigies des rois sont souvent accompagnées d'un coq. Ce dernier ornait également des monnaies, des uniformes et il figure toujours sur la grille de l'Élysée. Bien qu'il ne soit plus reconnu comme emblème officiel par la République française, il l'est bel et bien dans l'imaginaire collectif.
    Le coq est également l'emblème de la Wallonie, zone francophone de la Belgique. Afin de se distinguer du coq gaulois qui est statique, le coq wallon lève une patte.
    Dans la symbolique chrétienne, le coq est associé au Christ : tel le coq qui annonce une nouvelle journée, le Christ annonce une nouvelle ère. •    Dans la symbolique du bouddhisme tibétain, le coq représente l'avidité.
    Au Japon, le coq est lié aux Toriis.
    Dans la symbolique occidentale, la poule est associée à la fécondité, la maternité et l'instinct maternel. L'origine de cette symbolique réside dans le fait que la poule peut pondre un œuf presque chaque jour, qu'elle les couve éventuellement avec assiduité et qu'elle porte une très grande attention à ses poussins.
    Source: Wikipedia
    Lire surtout l’artice de Michel Pastoureau, “Le coq gaulois” dans Les lieux de memoires, III Les France 3 de l’archive à l’emblême, p. 507-539.

Partager cet article

Repost 0
Published by Catherine Maire
commenter cet article

commentaires